Nouveautés

Mis à jour le 30/03/2020

Sur l’épidémie de Coronavirus

Chers parents,

Voici une brève mise au point pour vos questions les plus fréquentes et réactualisation des consignes en ce contexte d’évolution rapide de l’épidémie COVID-19.

Quels sont les symptômes ?

  • Lorsqu’ils existent, les symptômes de l’infection à COVID-19 sont proches de ceux de la grippe. Ils associent le plus souvent une toux (avec ou sans glaires), une fièvre, et une difficulté à respirer dans les cas graves. Ces trois symptômes majeurs sont les plus fréquents, mais certains malades n’ont pas de fièvre, ou toussent plusieurs jours avant qu’elle n’apparaisse.
  • À ces trois symptômes principaux peuvent s’ajouter des courbatures, une fatigue, un mal de gorge, des maux de tête, un rhume, un manque d’appétit, voire des douleurs du ventre une diarrhée, une perte du gout et de l’odorat.
  • Il existe des porteurs sains ou peu symptomatiques (un simple rhume) qui pourraient être contagieux sans le savoir. Néanmoins le risque de transmettre le virus est bien moindre que les gens malades. En effet, le virus se transmet essentiellement en toussant et en éternuant à proximité (moins de 2 mètres). Le virus peut être également transmis par les mains et les surfaces (le virus peut survivre quelques heures sur les surfaces) d’ou l’importance de l’hygienne des mains et des surfaces.
  • La période d’incubation du COVID-19 est très variable. Il s’agit du délai qui sépare la contamination de l’apparition des premiers symptômes (en cas de maladie symptomatique). Ce délai est en moyenne de 5 jours mais il est variable (de 1 à 14 jours, d’où les quatorzaines). Or, les sujets contaminés peuvent être contagieux durant cette période.
  • La période de contagiosité est estimée à 11 jours +/- 4 jours et semble débuter 2 à 3 jours avant les premiers symptomes.
  • Le port du masque chirurgical est inutile pour les sujets non malades si une distance suffisante ( le risque de transmission des grosses gouttelettes est quasi nul au delà de 1 à 2 mètres) peut être maintenue, comme dans la rue par exemple. En revanche le port du masque est fondamental pour diminuer la contagiosité de patients infectés

 Quels symptômes chez l’enfant ?

  • L’épidémie semble épargner en grande partie les enfants, à la fois pour le nombre et la gravité des cas. Il est probable que les enfants présentent des formes asymptomatiques ou peu symptomatiques (un simple rhume), ce qui pourrait jouer un rôle dans la diffusion de l’épidémie.
  • L’infection à Coronarivus ne semble pas être plus sévère chez les enfants asthmatiques. L’asthme de l’enfant, de l’adolescent et de l’adulte jeune n’est pas un facteur de risque de forme grave du COVID 19. Le facteur de risque est l’asthme du fumeur qui a plus de 20 ans de tabagisme. Les enfants porteurs de maladies respiratoires chroniques doivent continuer à prendre leur traitement à visée respiratoire habituel avec une bonne observance afin d’optimiser leur santé respiratoire.
  • Aucun corticoïde inhalé ne doit être interrompu (Sérétide, Flixotide, Symbicort, Pulmicort etc…). Le traitement de fond pour l’asthme doit être poursuivi, maintenu. Le traitement de fond protège d’une crise d’asthme déclenchée par le coronovirus. Concernant les corticoides par voie générale (Solupred, Cortancyl, Célestène …) les choses évoluent assez vite. J’ai interrogé le Chef du Service de Pneumo Pédiatrie de Necker. On attend les recommendations officielles mais il est probable qu’il resterons utilisés en cas de crise d’asthme sévère. En revanche, il ne faut pas utiliser d’anti-inflammatoire non stéroidien (ibuprofène, advil, Nurofen…) pendant l’infection à COVID 19.
  • Les enfants ont des formes bénignes. Mais ils ont probablement une excrétions prolongées du virus dans les selles. Une étude récente publiée dans Nature medicine montre que le virus est retrouvé dans les selles des enfants jusqu’à 3 semaines apres disparition du virus dans les secretions nasales. Il est donc tres important de vous LAVER LES MAINS TRES SOIGNEUSEMENT après avoir changé la couche de votre enfant. Il est egalement important que les enfants se lavent bien les mains apres avoir été aux toilettes.

Si vous présentez des symptômes évocateurs de COVID 19

Evaluez votre situation

sur le site internet https://maladiecoronavirus.fr/.  Ce site vous permet d’évaluer vos symptômes et d’être conseillé sur la marche à suivre. Référencé par le ministère de la santé, il permet à tous ceux qui pensent être contaminés de faire un « test » anonyme et gratuit : 24 questions sur ses symptômes, ses antécédents médicaux, son âge, son poids sa taille. Grace à un algorithme le site conseille soit de rester simplement confiné, soit de consulter un médecin, soit d’appeler immédiatement le 15.

Pour vérifier si un médicament pourrait présenter un risque potentiel d’aggraver vos symptômes :

En cas de symptômes évocateurs de COVID19 le site : https://www.covid19-medicaments.com/

permet de vérifier si un médicament pourrait présenter un risque potentiel d’aggraver les symptômes de COVID.

Recommandations pour un adulte contaminé à domicile

Votre état de santé nécessite un confinement à votre domicile où vous devrez rester durant 14 jours.

Vous devez rester à votre domicile

  • N’allez pas travailler (vous disposez d’un arrêt de travail de 14 jours) ;
  • Ne sortez pas (sport, sortie du chien…)  ;
  • Ne vous rendez pas dans les lieux publics ;
  • N’allez pas, autant que possible, faire vos courses vous-même, privilégiez les livraisons à domicile ;
  • Ne fréquentez pas des lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées…).
  • Si une sortie est indispensable, portez un masque chirurgical.

Surveillez votre état de santé

  • Surveillez votre température et vos pulsations 2 fois par jour et notez les valeurs sur un cahier ;
  • Surveillez la gêne respiratoire, la survenue de frissons et/ou de malaise et notez ces symptômes sur un cahier ;
  • En cas de difficulté respiratoire plus importante, contactez votre médecin traitant par téléphone ou teleconsultation sans vous déplacer, si non disponible appelez le 15 (ou autre numéro prévu par les autorités) ;
  • Ne vous rendez pas directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital ;
  • Il est très important de continuer cette surveillance tous les jours.

Appliquez les mesures suivantes

  • Portez un masque chirurgical lorsque vous êtes en contact avec vos proches ;
  • Le masque doit être prioritairement porté par vous ;
  • Lavez-vous les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique, notamment après avoir été aux toilettes et avant de manger ;
  • Dormez seul(e) si possible ;
  • Ne rentrez pas en contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
  • Aérez très régulièrement votre domicile (au moins 15 minutes matin et soir).

En cas de symptômes évocateurs de COVID 19 chez votre enfant :

L’enfant doit rester à domicile

  • Ne pas aller à la crèche ou à l’école (pour les enfants de soignant, de policier etc…) pendant 14 jours ;
  • Ne pas sortir (courses, promenade…) pendant 14 jours;
  • Ne pas se rendre dans les lieux publics ;
  • Ne pas fréquenter les lieux où se trouvent des personnes fragiles : hôpitaux, salles d’attente du médecin, maternités, structures d’hébergement pour personnes âgées….
  • Si une sortie est indispensable, portez un masque chirurgical.
    Point de vigilance: avant 6 ans le port de masque est irréaliste, et dangereux avant 2 ans.

Surveillez son état de santé

  • Surveillez sa température 2 fois par jour et notez les valeurs sur un cahier ;
  • Surveillez la gêne respiratoire, la survenue de frissons et/ou de malaise, la tolérance de la fièvre (l’enfant joue, a un comportement habituel après la prise de paracétamol, il est capable de s’alimenter) et notez ces symptômes sur un cahier ;
  • En cas de difficulté respiratoire plus importante, contactez votre médecin ou loi-même par téléphone sans vous déplacer ou par téléconsultation, si non disponible appelez le 15 (ou autre numéro prévu par les autorités) ; si besoin le médecin organise une consultation clinique et produit une ordonnance par internet pour un bilan sanguin.
  • Ne vous rendez pas directement chez le médecin, ni aux urgences de l’hôpital ;
  • Les experts recommandent le maintien de vaccinations obligatoires, au moins des nourrissons. Ces vaccinations pourront être réalisées par les pédiatres dans le contexte actuel de la crise sanitaire Covid-19. Pour les enfants de plus de 2 ans, le vaccinations peuvent être reportées.
  • Il est très important de continuer cette surveillance tous les jours.

Appliquez les mesures suivantes

  • L’enfant doit porter un masque chirurgical lorsqu’il est en contact avec ses proches.
    Point de vigilance: avant 6 ans le port de masque est irréaliste, et dangereux avant 2 ans.
  • L’enfant doit se lavez les mains régulièrement ou utilisez une solution hydro-alcoolique, notamment après avoir été aux toilettes et avant de manger et en cas de sortie ;
  • L’enfant doit dormir seul si possible.
    Avant 1 an dormir dans la même pièce est recommandé pour la surveillance du nourrisson ;
  • L’enfant ne doit pas entrer en contact avec les personnes fragiles (femmes enceintes, malades chroniques, personnes âgées…) ;
  • Aérez très régulièrement votre domicile (au moins 15 minutes matin et soir).

Nouvelle organisation de la consultation

Afin de limiter le risque de transmission du coronavirus, je modifie radicalement l’organisation de la consultation. Je vous propose de transformer toutes les consultations physiques en consultations vidéo. Si vous avez des documents (résultat biologique, lettre, carnet de santé, radiologie) l’application Doctolib vous permet de partager des documents avec moi en amont de la téléconsultation. Pour les nouveaux patients, et ceux pour lesquels, la télétransmission n’est pas possible, je vous enverrai la feuille de soin sur votre compte Doctolib.

En attendant le déconfinement, j’assurerai (ou ma remplaçante) des consultations video les samedis et dimanche.

Dans la mesure du possible (si les données de la carte vitale ont été renseignées lors de vos précédentes consultations au cabinet), toutes les téléconsultations seront facturées en tiers payant, c’est à dire sans avoir à payer la part de l’assurance maladie obligatoire.

Paris le 30 mars 2020

RÉFÉRENCES
×